Questions fréquentes


voir la vidéo

Le cancer du col de l’utérus
Les cancers dont le dépistage est individuel
Le cancer du col de l’utérus en pratique

Le dépistage du cancer du col de l'utérus par frottis s’effectue sur proposition du médecin traitant ou du gynécologue à sa patiente. C’est la raison pour laquelle on parle de dépistage individuel : l’ensemble des femmes concernées ne sont pas systématiquement invitées à le pratiquer. Les autorités de santé recommandent de pratiquer un frottis tous les 3 ans de 25 à 65 ans, après deux frottis négatifs espacés d’un an.

L’examen de dépistage

Pourquoi le faire ?

Le cancer du col de l'utérus provoque près de 1000 décès par an en France.

Pourtant, il est possible grâce au dépistage, de détecter des lésions précancéreuses et cancéreuses du col et de pouvoir ainsi mieux soigner, voire prévenir l'apparition d'un cancer. Le dépistage,  recommandé aux femmes âgées de 25 à 65 ans, est majoritairement individuel et repose sur l'initiative du gynécologue, du médecin traitant ou de la sage-femme.

Des expériences pilotes de dépistage organisé ont été lancées dans 13 départements (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Isère, Martinique, Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Cher, Indre-et-Loire, Maine-et-Loire, La Réunion, Val-de-Marne). 

Il existe, par ailleurs, une vaccination luttant contre l'infection par certains types de virus HPV(papillomavirus humain), à l'origine de 70% des cancers du col utérin. Cette vaccination ne se substitue pas au dépistage par frottis mais constitue un moyen complémentaire d’agir face au cancer du col de l’utérus.

C’est quoi ?

Le frottis cervico-utérin est l’examen de dépistage du cancer du col de l'utérus actuellement recommandé.

Qui doit le faire ?

Le frottis est recommandé à toutes les femmes à partir de 25 ans (en métropole, et dès 20 ans dans les DOM-TOM) et jusqu’à 65 ans. Le risque de cancer du col de l’utérus est en effet assez rare avant l’âge de 20/25 ans car il met généralement plusieurs années avant de se développer suite à une infection chronique par un virus, le papillomavirus humain (HPV).

 A savoir : même pour les femmes vaccinées contre les papillomavirus, un dépistage régulier par frottis reste indispensable. En effet, la vaccination protège contre certains des virus responsables des cancers du col de l’utérus, mais pas contre la totalité.

Quand le faire ?

A un an d’intervalle pour les deux premiers frottis, puis tous les 3 ans si ces deux premiers frottis sont normaux. En fonction de l’histoire personnelle de chaque femme, le médecin pourra proposer un suivi plus rapproché. Entre deux frottis, il est important de rester attentif à la présence de signes inhabituels (saignements inexpliqués…) et de consulter un médecin au moindre doute.

Où le faire ?

Chez le médecin traitant ou le gynécologue. Le frottis peut également être réalisé dans un certain nombre de structures de soins (établissements hospitaliers, centres de santé, laboratoire d’analyses avec une prescription médicale…) ou de prévention (centres d’examens de santé dans le cadre du bilan de santé, centres de planification…).

En pratique :

Au cours d’un examen gynécologique, après mise en place d’un spéculum, le médecin traitant ou le gynécologue prélève des cellules sur le col de l’utérus au fond du vagin, à l’aide d’une petite brosse ou d’une spatule. C’est un geste simple et non douloureux qui ne prend que quelques minutes. Le prélèvement est ensuite adressé à un médecin spécialiste, l’anatomopathologiste, pour lecture et interprétation.

<<  Décembre  2017  >>
Sem Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
48 27 28 29 30 01 02 03
49 04 05 06 07 08 09 10
50 11 12 13 14 15 16 17
51 18 19 20 21 22 23 24
52 25 26 27 28 29 30 31



Les centres de dépistage
des cancers en france

 
 
 

Ce site est dédié au dépistage et à la prévention du cancer
Création & réalisation 3wcom