Questions fréquentes


voir la vidéo

Régimes alimentaires

Résumé

Dans l'état actuel de nos connaissances, rien ne permet de recourir à un régime végétarien dans un but de prévention ou un but thérapeutique.

L'exclusion de produits d'origine animale (viandes, poisson, œufs, produits laitiers…) n'est pas recommandée dans le cadre d'une alimentation favorable à la santé.

Une alimentation favorable à la santé, incluant notamment une consommation quotidienne de cinq fruits et légumes et réduisant la consommation de graisses et de sucres, participe à réduire le risque de cancer.


Qu'est-ce qu'un régime végétarien ?

Le régime végétarien ou régime lacto-ovo-végétarien autorise les laitages et les œufs. Il exclut par contre les aliments nécessitant la mort d'un animal (viandes, poisson, charcuterie). Certaines variantes du régime végétarien autorisent le poisson ou les volailles.

Le régime végétalien exclut, comme le régime végétarien, toute chair animale (viande, poissons, crustacés, mollusques) mais rejette aussi la consommation des autres produits d'origine animale (œufs, produits laitiers, etc.).

On peut également mentionner le crudivorisme, qui exclut les aliments cuits, ainsi que le macrobiotisme, qui privilégie les céréales et les légumes dans une harmonie faisant référence aux forces du Yin et du Yang enseignées par le taoïsme ou le bouddhisme.


Avantages et désavantages du régime végétarien

Les bénéfices pouvant être imputés au régime végétarien concernent :

  • la prévention des maladies coronariennes ;
  • la prévention de l'hypertension artérielle ;
  • la prévention de certains cancers, notamment le cancer du côlon ;
  • la réduction de l'obésité ;
  • et la prévention de l'ostéoporose.

Ces bénéfices santé ne tiennent vraisemblablement pas à l'éviction de la viande mais au fait que les végétariens adoptent généralement une alimentation et un mode de vie plus favorables à la santé, à savoir :

  • un apport plus satisfaisant en aliments riches en fibres, vitamines, minéraux, antioxydants et produits phytochimiques, c'est-à-dire
    -les légumes et fruits ;
    -les féculents, comme les pâtes,
    -la semoule, les pommes de terre ;
    -les produits à base de grains entiers, comme le pain complet ;
    -les céréales comme le riz, le maïs ; les légumineuses, comme les pois, les lentilles ;
    -les fruits secs comme les amandes.
  • une consommation d'alcool moyenne plus faible chez les végétariens ;
  • un tabagisme moins important chez les végétariens.

En conséquence le régime conventionnel (c'est-à-dire incluant de la viande, du poisson et des produits d'origine animale) devrait s'en inspirer et intégrer plus de ces aliments protecteurs.

L'arrêt du tabac et la consommation modérée d'alcool sont également recommandés.

Les apports en vitamine B12, vitamine D, calcium, zinc et fer d'un régime végétarien sont beaucoup plus faibles que pour un régime alimentaire incluant les viandes, poissons et produits d'origines animales.

Par ailleurs, un régime végétalien strict peut avoir des conséquences néfastes pour la santé.

Le régime végétalien est particulièrement déconseillé pour les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants.

Sources
  • CNERNA-CNRS (2001) Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3e ed. Coordinateur : Ambroise Martin.
  • Schlienger, J. L. Faut-il donner le feu vert au régime végétarien ? Sem Hôp Paris 1997, 73 : n°17-18, 576-581
  • WCRF, Food nutrition and the prevention of cancer : a global perspective, 1997
  • PEDAmerican Cancer Society (en anglais)

En savoir plus :
<<  Décembre  2017  >>
Sem Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
48 27 28 29 30 01 02 03
49 04 05 06 07 08 09 10
50 11 12 13 14 15 16 17
51 18 19 20 21 22 23 24
52 25 26 27 28 29 30 31



Les centres de dépistage
des cancers en france

 
 
 

Ce site est dédié au dépistage et à la prévention du cancer
Création & réalisation 3wcom